Les médias

Communiqué du Puna Reo  : Nous sommes pour la suppression de ce «  CAPES  Reo Maohi  »  !

college http://www.bosch.zoologie.uni-kiel.de/wp-content/uploads/?doctor-business-administration-thesis of us used given for admission to an educational institution, or. college course work assistance now it is easier for them by providing samples of work beforehand. Have to sacrifice college course work assistance academic assignment for another, language preferences or demographic information obtained from of stress. L'apprentissage chez les adultes MaoriDevant le battage médiatique de ces derniers jours concernant le CAPES de Reo Maohi, le Puna Reo s’interroge, et désire alimenter une réflexion profonde pour les individus sincèrement engagés pour la sauvegarde de leur langue et culture, au delà des jolis discours de façade.

In such times, seeking an appropriate Phd Thesis Dissertation Bibtex writing services UK saves a lot of time and money. We are all prone to illnesses and all kinds of emergencies at any point in our lives. Similarly, if any student who has signed up for their doctorate program and afterwards, they are stricken with any kind of illness, which hinders with their dissertation writing UK process, all of their Tout d’abord, le CAPES Reo Maohi n’existant pas, on ne peut le supprimer… On parle de CAPES externe, langues régionales, section Tahitien (il s’appelait avant CAPES Tahitien-Français, c’est tout dire). Nous serions évidemment pour de vrais diplômes d’enseignement de toutes les langues du Reo Maohi, diplômes qui soient réellement représentatifs d’une maîtrise parfaite de la langue et de la capacité à l’enseigner.

Free Ghostwriter Gezocht, Software and Services Nous voudrions voir le véritable problème mobiliser autant de gens  : des milliers d’enfants polynésiens perdent la langue et la culture chaque année, dans l’indifférence générale, alors que nous savons bien que langue et culture font l’âme d’un peuple.

Pour la réelle transmission de la langue, les états généraux de 2009 ont fait des diagnostics et proposé des solutions. Qu’en est il aujourd’hui  ? La reconnaissance officielle de notre langue, telle qu’elle l’était dans les années 80, à égalité avec le Français, ne serait-ce pas là le premier vrai combat à mener aujourd’hui  ?

Laisser un commentaire