E i pehepehe a’e na ‘oe e Hepa

Hepa, tamaiti herehiaHaruru otu’i mai nei te reo tavevovevo e:
Résonne lourdement un echo :

Ua mate… Ua mate… Ua mate…
Il nous a quitté, quitté, quitté…

Ua mate teie Tamaiti !
Ua mate teie Mootua!
Ua mate teie Hoa iti !
Ua mate teie ‘Aito iti  no te ‘Âti Te Arawa!
Ua mate teie Iho  no te Marae Houmaitawhiti!
Il est mort cet enfant !
Il nous a quitté ce petit fils !
Il s’en est allé cet ami cher !
Il est parti ce tendre guerrier du clan Te Arawa !
Il s’est éteint ce souffle du marae Houmaitawhiti !

E taure’are’a i roto i tona re’are’a raa!
Era ho’i te  tareni e vai noa mai ra
Ahee…  Ua mate!… Ahee…
Atira ia!
Ua reva i te haereraa roa!
Adolescent dans sa jeunesse
Avec un futur prometteur
Hélas… Il est parti… Hélas…
C’est ainsi !
Il est parti pour le grand voyage !

Ua tano te parau e:
Rahu iho ra te Atua i te taata
Puhi iho ra te aho ora  ei meho’i nona
E inaha!
Ua ho’i te meho’i i te Atua ra !
E… ‘Oia!
Il est bien dit,
Dieu crée l’homme,
En lui insufflant une vie qui lui reviendra
Voila !
Le souffle divin s’en est retourné !
Qu’il en soit ainsi !

E teie tamaiti o ta matou i here
A haere ra, a haere ra !
Na te Atua hau e hii ia oe i tona na maru pererau
Nana ato’a e tamarû i te mamae o to metua vahine
Enfant que nous aimions
Va ! Va donc !
C’est le Dieu de paix qui te recouvre de ses ailes
C’est lui aussi qui apaisera la douleur de ta mère

O oia ho’i i hii ia oe, i tavai , i ho’iho’i , i aupuru ia oe!
Na reira ato’a to metua tane,
Ia  turu te Fatu ia na  i roto i teie mata’i rorofa’i!
C’est elle aussi qui t’as langé, protégé et caliné tendrement
Ainsi que ton père
Que le seigneur le soutienne dans cet ouragan

Are’a ia oe e  te metua  tupuna,
A farii mai i te tapa’o o to matou  aroha e te here
Aroha i to ‘oe ‘opu fetii
Aroha i te mau hoa ato’a….
Et toi l’aïeul
Reçois les témoignages de notre amour
Amour pour ton clan familial
Compassion pour tous les amis

E Hepa iti, haere ra, haere ra, haere ra…
Tei te Atua Hau oe i teie nei!
Cher Hepa, va, va donc, va…
Tu es maintenant avec Dieu, en paix

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire